L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Jeu 11 Jan - 20:07:47

(suite de la conversation entamée ici pour ne pas faire de HS)

@Ci54 a écrit:Pour être tout à fait honnête, au début, j'étais choqué par les changement opérés en 2011 (je n'étais pas sur le forum à l'époque). J'étais même conservateur comme vous, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. Mais au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010. Je n'ai donc jamais été hostile aux digressions, d'où le fait que j'aime le Père Fouras Show ou la Course en armure et que je n'aie pas la notion de "wtf". Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.
[...]
De toute façon, tous ceux qui ont vu Le Jeu de la mort le savent : depuis le début des années 2000, l'humiliation et le sadisme sont devenus la norme de la télévision. Je sais que vous auriez préféré que Fort Boyard déroge à la règle mais c'est un choix assumé de la prod après les échecs de 2009 et 2010.
Après, je constate que depuis 2011, il y a un véritable conflit générationnel entre ceux qui aiment la modernité et ceux qui aimeraient retrouver des émissions plus classiques. D'où des saisons de plus en plus clivantes au fil des années.
Je suis désolé de me faire l'avocat du diable, mais la prod continuera de suivre les règles de la télé et du divertissement, et non VOS règles.
Que l'humiliation et le sadisme deviennent la norme, c'est une chose ; mais par pitié, qu'on arrête d'appeler ça de la "modernité" !  nul

Personnellement, je fais la différence entre les évolutions du jeu qu'on peut considérer comme de la "modernité", que ce soit sur un plan technique (les nouvelles techniques de montage, la diffusion en HD, l'utilisation de nouvelles technologies dans les épreuves comme ça a été fait pour la Cellule Interactive) ou de manière plus intrinsèque au jeu (les décors des portes et des cellules, le Jugement, le Conseil, la Cage) ; et celles qui sont plus de la digression qu'autre chose (Père Fouras Show, Course en armure et tout ce que je qualifie de WTF en général), surtout si elles relèvent du côté obscur de la télévision.
Et les évolutions de jeu qui relèvent de la "vraie" modernité, ça, j'adhère la plupart du temps, et je suis tout à fait d'accord qu'il en faut ! On serait dans de beaux draps si on avait toujours les Poupées russes en 2018 ou si les épreuves étaient dépourvues de musique, ou si l'émission était toujours en 4/3 SD.
En revanche, il ne faut pas que les évolutions nuisent à l'intégrité artistique du programme (et la saison 2003 a plutôt bien géré le virage de la modernité à ce niveau, tout comme ça pouvait être le cas en 2011-2012 tant que l'aspect "WTF" et l'accent mis sur le sadisme n'était pas trop exacerbé). Et je reste quand même convaincu que, même en mettant de côté l'aspect humiliant et les épreuves WTF, d'un point de vue extérieur, on continuerait à dire que le jeu s'est modernisé. Smile

D'ailleurs, si j'étais réticent à toute nouveauté significative, j'aurais arrêté de regarder l'émission en 2003. Or, même en étant conscient qu'on avait quand même perdu quelque chose en passant du format des années Laffont-Castaldi à l'ère Minne, j'y retrouvais quand même l'esprit de l'émission, à savoir un jeu de rôle grandeur nature avec des règles bien définies et une ambiance qui lui est propre. Et j'ai continué à la regarder avec plaisir. Idem en 2011 d'ailleurs, car l'aspect "divertissement" n'était alors pas très exacerbé et qu'on se disait à l'époque que c'étaient seulement quelques petits errements, que ça pouvait être corrigé (malheureusement, au contraire ça a plutôt empiré, au point de prendre le pas sur l'aspect "jeu").


Et je trouve personnellement vexant d'être qualifié de rétrograde juste parce que je n'adhère pas à une philosophie de jeu que je trouve anti-qualitative.
On a beau dire que "Des chiffres & Des lettres", c'est vieillot, démodé, etc. ça reste quand même bien plus qualitatif que "Les Ch'tis vs les Marseillais" qui est beaucoup plus récent, par exemple. Et quand bien même on trouve toujours le format poussiéreux malgré la modernisation du jeu depuis le temps, heureusement qu'on peut toujours trouver ce genre de programme à l'antenne, car si on ne devait laisser au téléspectateur le choix qu'entre des programmes modernes mais peu voire pas qualitatifs, ce serait bien malheureux. Ce serait comme si, sous prétexte de modernisation, on envoyait les candidats de Questions pour un champion sur une île déserte ou si les candidats de La carte aux trésors devaient se verser un seau de blattes sur leur tête avant de démarrer... y aurait que moi que ça choquerait ?

Et ce qui me dérange surtout dans l'histoire, c'est qu'on ne parle pas d'un nouveau programme qui pouvait très bien définir ses propres règles et son propre état d'esprit semblables à ce que l'émission est aujourd'hui, que j'aurais donc très bien pu ignorer dès le départ ; car, non, les divertissements "purs" ou "quasi-purs" ne m'intéressent pas, je préfère les "vrais" jeux.
Mais là, on parle d'un programme qui a toujours existé, qui avait son propre état d'esprit, donc qui, implicitement, était censé viser son public initial, et garder des standards qui lui sont propres. Donc implicitement, le fait de garder le même nom signifie que je suis toujours censé être dans le cœur de cible. Donc, implicitement, modulo la modernité, ça veut dire qu'on peut mettre peu ou prou les saisons sur le même plan (à quelques exceptions près). Pourtant, dans l'esprit des nouveaux téléspectateurs, ce sont les nouvelles qu'ils retiennent, et ça me ferait mal qu'on finisse par retenir les saisons moins qualitatives au détriment des plus anciennes, qui ont quand même contribué à rendre le jeu mythique et sans lesquelles les nouvelles ne seraient pas là aujourd'hui... donc quand même, cracher sur les anciens fans du programme qui étaient pourtant là pour montrer leur attachement et leur dire "Mais si ça ne vous plaît plus, arrêtez de regarder, de toute façon ce n'est pas vous qu'on cible à présent", c'est pas très respectueux pour eux.

Et, personnellement, si j'avais découvert Fort Boyard seulement en 2015, je n'aurais non seulement probablement pas continué à regarder au-delà d'un ou deux épisodes, mais de plus je serais passé à côté de saisons qui m'auraient bien plus plu, parce que je me serais dit que le programme aurait de toute façon toujours été ce qu'il a présenté en 2015. Et ça aurait été franchement dommage que je passe à côté, car j'aurais été client d'un vrai jeu d'aventure justement.


Bref, j'aime ce jeu, mais en tant que jeu, pas en tant que divertissement ; et si je suis aussi critique envers les dernières saisons et l'état d'esprit qu'il a actuellement, c'est aussi car j'y tiens et que je le vois comme bien plus qu'un produit qu'on consomme juste comme ça pour s'occuper dix soirs par an, et que ça me désole qu'on accepte aussi facilement de lui retirer ce qui en faisait sa spécificité juste sous prétexte d'une fausse modernité et d'un sentiment que pour garder sa place dans le PAF actuel, il doit absolument devenir un divertissement lambda, alors qu'on n'a pas vraiment de preuve que le WTF et ce qui le dénature aujourd'hui est absolument nécessaire pour que ça marche, ni qu'il fallait absolument que ça devienne un divertissement qui prend pour prétexte les règles du jeu plutôt qu'un jeu avec un aspect divertissant.
avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2720
Boyards : 2776

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  maximax le Jeu 11 Jan - 22:18:45

Était-ce vraiment utile de créer un sujet pour ça ? (surtout si c'est pour te voir répéter la même chose que sur les autres sujets Laughing)

Par contre, j'ai toujours du mal à comprendre ceux qui disent que Fort Boyard était un "jeu" et est devenu un "divertissement". En télévision, un "jeu" est un type de "divertissement", comme les talk-shows ou la télé-réalité en sont d'autres. Et certes, la prod actuelle de Fort Boyard met davantage l'accent sur l'humour, parfois au détriment de la cohérence et de la logique du format, mais je ne savais pas qu'un "divertissement" était le nom donné à un mauvais jeu Laughing Pour le coup, c'est surtout un manque de travail et de réflexion qui est fait sur l'émission, il n'y a pas que les règles qui sont incohérentes ou à revoir, il y a aussi l'animation, la mise en scène, le montage, etc... Wink


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4533
Boyards : 9684

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Jeu 11 Jan - 23:23:35

@maximax a écrit:Était-ce vraiment utile de créer un sujet pour ça ? (surtout si c'est pour te voir répéter la même chose que sur les autres sujets Laughing)
Bah, c'est surtout que, comme le sujet revient régulièrement sur le tapis (et même si je plaide coupable en intervenant dessus régulièrement, je suis pas le seul à en parler Laughing ), autant y consacrer un topic pour éviter de s'éparpiller et centraliser ce qu'il y a à dire dessus. Wink
Surtout que je me voyais pas trop continuer la conversation sur le sujet du débat épreuves & aventures.

@maximax a écrit:En télévision, un "jeu" est un type de "divertissement", comme les talk-shows ou la télé-réalité en sont d'autres. Et certes, la prod actuelle de Fort Boyard met davantage l'accent sur l'humour, parfois au détriment de la cohérence et de la logique du format, mais je ne savais pas qu'un "divertissement" était le nom donné à un mauvais jeu Laughing
Bon, c'est vrai que j'ai pas pris trop la peine de faire la nuance dans mon post, et que du coup, on peut penser que je fais l'amalgame entre "jeu = bon" et "divertissement = mauvais".
Pour être plus précis, quand je parle de "divertissement", je devrais plutôt parler de "divertissement pur", dans le sens où ce n'est pas un jeu dans le sens strict du terme, ou plutôt dans le sens où l'enjeu est moins significatif : comprendre par là que l'émission est rendue intéressante moins par sa mécanique intrinsèque que par sa mise en scène ou ce qu'on en fait.
Par exemple, pour moi, Les 12 coups de midi, The Wall, La carte aux trésors... ce sont des jeux à proprement parler. En leur mettant une ambiance derrière ou pas (pas besoin d'une ambiance de bibliothèque façon DC&DL), ils ont quand même une mécanique propre qui à elle seule est censée justifier leur intérêt. Qu'ils aient un aspect divertissant en plus, c'est tout à leur honneur. A contrario, Vendredi tout est permis, TPMP : La grande rassrah... sont davantage des divertissements "purs" dans la mesure où ils n'ont pas de règles et ne prétendent pas en avoir, leur but c'est surtout de divertir. Bon, à titre personnel, je n'adhère pas à ce genre de programmes, mais ce n'est pas forcément des programmes négatifs pour autant (et forcément, ça me fait râler quand Fort Boyard le devient, parce que c'est pas ce qui m'intéresse Laughing ).
Et, surtout, un détail auquel je viens de penser : un jeu, ça a son concept qui se suffit à lui-même ; donc, en principe, les candidats se mettent à son service pour que ça puisse tourner. Là où pour un divertissement "pur", c'est moins vrai, car le concept est généralement plutôt un prétexte pour montrer les candidats partir en roue libre.

Certains arrivent quand même à bien jongler entre le jeu et le divertissement, comme Intervilles ou Le Bigdil, qui sont des jeux à la base, mais qu'on ne regarde pas spécialement pour ça, et qui assument totalement le fait de ne pas avoir à être pris au sérieux (quoique, celui qui écrit ces lignes actuellement avait quand même réussi l'exploit à l'époque de regarder Intervilles pour sa mécanique et pas pour ses gamelles... :mdr ). Mais personnellement, je les définis quand même comme des jeux (à l'aspect divertissant très prononcé), car ils ont leurs règles, identifiées et identifiables, aussi farfelues soient-elles. Toujours est-il qu'on peut quand même les catégoriser dans la sous-catégorie "jeu".
Mais là où c'est plus dérangeant pour Fort Boyard, comme dit, c'est parce que l'aspect divertissant prend trop le pas sur la cohérence, et donc nuit un peu à son statut de "jeu", qui est pourtant toujours présent "officiellement" (il y a quand même plusieurs parties aux enjeux concrets, et un gain à amasser pour l'association défendue). Du coup, on sait pas trop sur quel pied danser au sujet de l'émission... Neutral

Bref, oui, le jeu est une sous-catégorie du divertissement, et je suis d'accord que ce serait bizarre d'en regarder un si c'est pour pas se divertir. Laughing Mais il y a quand même une frontière, certes assez ténue, entre un jeu avec un aspect divertissant et un divertissement "pur", de par les ambitions intrinsèques à chaque format. Wink

@maximax a écrit:Par contre, j'ai toujours du mal à comprendre ceux qui disent que Fort Boyard était un "jeu" et est devenu un "divertissement".
Et justement, pour moi, c'est car, comme je disais, on a l'impression que la production n'a plus forcément confiance en la mécanique intrinsèque de l'émission pour justifier son intérêt. Parce que bon, ce serait un peu fort de café de dire que le concept de Fort Boyard ne se suffit pas à lui-même pour exister, comme si on se sentait obligés de rajouter des artifices qui n'ont pas de rapport mais qui feraient office de peinture par-dessus pour dire que c'est neuf, vif et coloré...
L'état d'esprit actuel pour concevoir un bon nombre d'aspects de l'émission, c'est ça : avant, on pensait les épreuves selon leurs concepts et leur intégration à l'émission ; maintenant, on les pense avant tout comme devant avoir un quota de cris ou de séquences "tarte à la crème", le concept devenant secondaire (au passage, pour les nouvelles épreuves à clepsydre bleue de 2017, c'était particulièrement flagrant - hors Cellule Capitonnée). Pour moi, c'est vraiment l'un des aspects qui montre que la mentalité de production n'est pas la même.

Ce serait comme si on imaginait un jeu de société type Monopoly : c'est un jeu avec des règles cohérentes, structurées, et réfléchies pour répondre à un objectif stratégique bien précis. En version "divertissement pur", ça donnerait un jeu pour lequel on aurait des cases et des cartes "Chance" avec des messages fantaisistes de partout dont le but serait finalement de se fendre la poire en les lisant, en prenant les règles comme un prétexte, par exemple en rendant le jeu tellement facile qu'il en perdrait son aspect stratégique. Et je sais que le but est de jouer, mais si tout le monde change ses règles sur un coup de tête pendant la partie, on ne s'y retrouve plus... et ceux qui espéraient vraiment jouer au Monopoly vont rien comprendre (allez voir les règles du Monopoly revisitées par le Joueur du Grenier tiens Laughing ).

Je pourrais aussi citer un autre exemple avec Le Grand Concours (je pense que tu le sentais venir celui-là Laughing ) : à la base, malgré l'enjeu qui est plus honorifique qu'autre chose, c'est un jeu défini avec une ambiance plutôt solennelle (en témoignent l'habillage et le sonore de l'émission, ainsi que les manches de jeu pensées pour mettre un peu la pression aux candidats, ou encore Carole Rousseau qui donne le ton). Présenté comme ça, c'est bien un jeu pour moi.
Et pourtant, en voyant les derniers exemples d'émission, je n'y ai pas vu ça du tout malgré l'enrobage qui le laissait supposer, mais alors pas du tout... j'ai juste eu l'impression de voir un entre-soi de célébrités qui étaient plus préoccupées à se fendre la poire qu'à penser qu'il y avait un enjeu... et en plus de ça, on s'en sert comme fond de commerce pour le vendre. Bon, qu'ils se marrent, certes, pourquoi pas. Mais, dans ce cas, question à 1 000 € : pourquoi transcender un concept de base qui était pensé pour se suffire à lui-même si c'est pour en faire quelque chose dont la production espère juste que ce sera "drôle" ?  Shocked  C'est d'autant plus perturbant que c'est plutôt opposé à la philosophie de base de ce jeu, qui, comme je disais, se voulait plutôt anxiogène façon Maillon Faible, Qui veut gagner des millions ou Zone rouge...
Bref, au lieu d'avoir des candidats au service de l'émission, c'est l'émission elle-même qui se met au service des candidats, soit ce que je disais tout à l'heure pour différencier "jeu" et "divertissement pur". Pourquoi ne pas s'être dirigé vers un concept plus léger si les questions avaient finalement moins d'importance et que le but avancé était avant tout de montrer les candidats s'éclater ?


I can see you in the yellow sky
See you again
I'll see you again
In my dreams...
avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2720
Boyards : 2776

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Pixelax le Ven 12 Jan - 20:16:26

Je peux m'incruster ou c'est seulement une discussion entre modos ? :ange

@Ci54 a écrit:J'étais même conservateur comme vous, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. [...] je constate que depuis 2011, il y a un véritable conflit générationnel entre ceux qui aiment la modernité et ceux qui aimeraient retrouver des émissions plus classiques.
Attention à ne pas trop caricaturer. Comme dit @garsim, "modernité" ne rime pas forcément avec "n'importe quoi", il y en a eu pas mal depuis 2011 qui restent dans l'esprit du jeu (j'ajouterais aussi à la liste les clepsydres rouges et l'Évasion), même si toutes ne font pas forcément l'unanimité sur le forum.

On (enfin, je parle à titre personnel mais je pense être loin d'être le seul, parmi ceux que tu appelles "conservateurs") ne crache pas non plus sur toutes les nouveautés : moi j'aime bien notamment les décors des cellules et les clepsydres rouges parmi celles qui ont été citées. Cependant, ce qui dérange ici ce sont ces digressions qui viennent polluer l'émission. Et le fait est qu'elles touchent de plus en plus d'épreuves... silent

Après les saisons récentes n'ont malheureusement pas que ça en point négatif. Je vais pas le nier, c'est sûr que si j'ai envie de (re)voir ce que je considère comme une bonne émission de Fort Boyard je vais me tourner vers les 20 premières saisons, pas au-delà.



@Ci54 a écrit:depuis le début des années 2000, l'humiliation et le sadisme sont devenus la norme de la télévision. Je sais que vous auriez préféré que Fort Boyard déroge à la règle mais c'est un choix assumé de la prod après les échecs de 2009 et 2010. [...]
Je suis désolé de me faire l'avocat du diable, mais la prod continuera de suivre les règles de la télé et du divertissement
J'aime pas les termes "norme" et "règles" ici, ça voudrait dire que tout le monde doit faire comme ça et pas autrement. Fort heureusement non, il y a pléthore de divertissements (notamment des jeux, mais pas que) qui encore actuellement s'affranchissent de ce que tu considères comme la "norme". Ça a peut-être tendance à se démocratiser oui, mais pas de là à s'imposer comme seul type de divertissement à la télé.

D'ailleurs tu parles d'une décision prise après les échecs de 2009 et 2010, mais ça n'est arrivé qu'un peu plus tard, notamment à partir de 2013 (avec le Restau pour ce qui est du sadisme/humiliation) et de 2015 (avec le WTF à gogo). En 2011 et 2012, l'émission avait réussi à prendre un nouveau souffle sans pour autant passer du côté obscur.

Comme dit @Sébastien :
@Sébastien a écrit:quand les téléspectateurs voient qu'il y a Fort Boyard dans leur programme TV et qu'ils choisissent de passer 2h de leur temps devant l'écran, c'est qu'ils veulent voir "du Fort Boyard" [ici]
En d'autres termes il ne faut pas que Fort Boyard devienne un divertissement comme les autres, l'émission a une identité qu'il faut qu'elle conserve. Ce n'est pas simplement en calquant son évolution sur les autres divertissements "modernes" qu'elle arrivera à garder sa renommée et à tenir encore longtemps.
Entre ça et "refaire tout comme avant" il y a un fossé (c'est pour ça que je parle de caricature, à te lire on a l'impression que c'est tout ou rien). Il faut trouver un équilibre bien sûr, et pour moi il n'a pas été trouvé actuellement. On est sur la mauvaise pente, comme on l'a dit il faudrait davantage réfléchir aux concepts des épreuves, plutôt que d'uniquement en faire des moyens de faire rire les téléspectateurs. Mais après avoir vu le triptyque "Rodéo-dino / Ski / Boardodrome" je ne suis pas très optimiste pour 2018... Neutral



@Ci54 a écrit:Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.
Même si j'ai l'impression que c'est le cas de plus en plus de membres (malheureusement), personnellement je ne me sers pas du forum uniquement comme une interface entre les fans et la production, mais avant tout comme une plateforme d'échange entre fans. Si la prod ne lisait pas ce forum ça ne m'aurait pas empêché de dire la même chose ici. Évidemment qu'elle n'écoute pas tout ce qui est proposé sur le forum, et heureusement j'ai envie de dire ! Razz #Hibernatus



@Ci54 a écrit:au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010.
Pourtant, c'est bien ce qui s'est passé avec le Conseil il y a deux ans. Toi aussi d'ailleurs tu espérais un retour à quelque chose de plus classique à l'époque. Eh bien là c'est pareil, mais pour les épreuves/aventures. Wink


Dernière édition par Pixelax le Sam 13 Jan - 19:57:17, édité 1 fois (Raison : Ajout de la citation de Sébastien)


avatar
Pixelax
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 26/01/2015
Messages : 2896
Boyards : 5736

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Stroboyard le Sam 13 Jan - 17:06:22

Le côté "renforçons-le-divertissement" pris ces dernières années avec un côté Intervillesque, ou Bigdilesque…

Justement je prendrais le Bigdil en "exemple", enfin la dernière saison du jeu, qui est passé au grand n'importe quoi, avec des jeux allant toujours plus loin dans la démesure, pour offrir du sensationnel, avec des règles de plus en plus élastiques. Ça a épaté, comme dirait Steve Jobs, l'effet "wow !" et puis passé cet effet, on se lasse vite. 

Plus on va dans l'excès plus on se dirige au bord d'un précipice. Attention à ne pas atteindre le point de non-retour. 

Fort Boyard a la chance d'avoir une base fixe d'environ 1,8 M de téléspectateurs, il ne faudrait pas les perdre en cherchant à conquérir de nouvelles cibles volatiles qui ne regarderont l'émission ponctuellement. 

Si on suit le rythme actuel du STYLE des émissions, et sur l'aspect divertissement-loufoque, autant aller tourner dans les studios de la Plaine Saint-Denis. A quoi sert encore l'édifice ? on ne le voit quasiment plus sous les décors (parfois extravagants), on ne le voit quasiment pas vu de la mer. 
Après tout pourquoi les pays étrangers payeraient pour adapter Fort Boyard, pour faire des épreuves qui existent sans doute déjà dans d'autres émissions chez eux. Une soupe comme le ski, le boyardodrome, le rodéodino, est-ce que ça vaut le coup d'acheter le concept pour ça ? Déjà que Fort Boyard a recyclé des jeux du Cube, et des classiques des fêtes foraines.
Que reste-t-il du concept ? 
➔ Récolter des clés
➔ Récolter des cartouches (et non plus des indices)
➔ Le mot-code sur l'alphabet géant (et encore pas dans tous les pays)

Autrefois, une épreuve de Fort Boyard c'était une épreuve de Fort Boyard, on n'aurait pas pu l'imaginer ailleurs dans une autre émission. D'une part par le principe, et par le décor "boyardesque" c'est-à-dire un côté ancien, mystérieux, plein de légende, avec la magie des lieux, le sadisme de leur créateur le Père Fouras, et des personnages "sortis de nulle part". 

L'ancien : il y en a quasiment plus, hormis le Conseil, et la SdT
Le sadisme du Père Fouras : il s'est mu en tartuferie 
Les personnages sortis de nulle part : ils ne font plus peur, ils n'impressionnent plus (à part Lady Boo et les maitres du temps), ce sont des guest qui parlent, ce sont des camarades de jeux à qui on a envie de taper sur l'épaule et on a envie de dire "hey ça va vieux, il y a longtemps qu'on s'est pas vu, faudra qu'on se fasse une bouffe un de ces quatre".

Pour moi il n'y a que 3 petits problèmes:
- les décors à outrances
- des épreuves sans concept qui ne misent que sur la tartuferie, le loufoque, le WTF, l'intervillesque (choisissez le mot qui vous convient le mieux)
- les guest : de la Boyard Academy, dans la Cage. Blanche de par son role de Juge doit parler, c'est la seule que je garderais.
avatar
Stroboyard
Fan-Illuminé(e)
Fan-Illuminé(e)

Inscription : 09/03/2014
Messages : 531
Boyards : 568

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Ci54 le Sam 13 Jan - 21:35:17

Il est malheureux de voir que les saisons soient de plus en plus clivantes au fil des années. Je ne cherchais pas à te vexer @garsim mais c'est juste qu'on n'a pas du tout le même point de vue par rapport à l'émission. Comme je l'ai dit, je n'ai jamais été choqué par ce que tu qualifies de "wtf" (d'ailleurs jamais je n'aurais employé cette expression si j'étais pas sur le forum). Pour être honnête, je me qualifie comme un "fan facile". Je ne suis pas du genre à me prendre la tête en me disant "ça c'est bien, ça c'est pas bien". Attention : ça ne veut pas dire pour autant que j'aime tout. Il y a certaines épreuves que je n'aime pas, comme l'Éolienne ou les 2 Cages. Quant aux épreuves de la Passerelle, elles sont à améliorer. Mais très honnêtement, ce n'est pas un Narcisse Lalanne ou un Père Fouras Show qui vont me choquer plus que ça. Je suis donc sincèrement désolé si mes propos ont pu choquer certains.

En fait, je me définis plus comme un "fan technicien", car je m'intéresse plus à l'aspect technique qu'artistique de l'émission. On a bien conscience que le Fort Boyard n'est pas un studio extensible et que c'est techniquement difficile d'y poser toutes les "valises" d'une société de production. C'est d'ailleurs grâce à fan-fortboyard.fr que j'ai découvert que le Conseil se situe au 2e étage et non au sous-sol ! Mais à titre personnel, le côté "divertissement" ne me gêne pas. Après chacun ses goûts.

@Pixelax a écrit:
@Ci54 a écrit:au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010.
Pourtant, c'est bien ce qui s'est passé avec le Conseil il y a deux ans. Toi aussi d'ailleurs tu espérais un retour à quelque chose de plus classique à l'époque. Eh bien là c'est pareil, mais pour les épreuves/aventures. Wink
À vrai dire, j'étais surtout choqué par les pénalités astronomiques qui étaient infligées à certaines équipes à l'époque (maintenant c'est plus raisonnable avec la Grande Évasion). Après, j'estime que le Conseil, mais aussi la Salle du Jugement et la Cage ont leur propre identité. Mais comme je l'ai dit avant, je ne suis pas gêné par le côté "divertissement" de l'émission en général.

De toute façon, je ne veux pas vous faire peur mais avec Alexia Laroche-Joubert, il ne risque pas d'y avoir beaucoup de changement...


Ci54 | Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis la saison 2015
Fan de Fort Boyard et de cinéma depuis des années !
avatar
Ci54
Modérateur
Modérateur

Inscription : 15/04/2013
Messages : 2307
Boyards : 4612

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  scot le Dim 14 Jan - 11:40:38

@garsim a écrit:On a beau dire que "Des chiffres & Des lettres", c'est vieillot, démodé, etc. ça reste quand même bien plus qualitatif que "Les Ch'tis vs les Marseillais" qui est beaucoup plus récent, par exemple.


Ça, c'est le moins que l'on puisse dire!!!!
avatar
scot
Fan-Illuminé(e)
Fan-Illuminé(e)

Inscription : 31/05/2011
Messages : 523
Boyards : 486

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  maximax le Dim 14 Jan - 21:28:05

Personnellement, je trouve le raccourci que tu fais @garsim trop facile. Fort Boyard a toujours été à cheval sur le jeu et le divertissement, en proposant des épreuves jouant sur les peurs ou le rire, et en proposant des personnages caricaturaux (des nains muets, un gros, un vieux avec une longue barbe, etc) par exemple. Après, je partage ton point de vue sur le manque de qualité du programme ces dernières années et sur le manque de bon sens de la part de la production.

@Ci54 a écrit:Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.

Mais sérieux, ça m'énerve de lire des trucs pareils... Je trouve dommage d'avoir ce raisonnement, c'est sûrement à cause de ça que la prod ne s'intéresse pas à ce que l'on dit. Personnellement, quand je parle sur le forum, je ne parle ni en mon nom, ni au nom des fans historiques, je dis toujours ce que j'estime être le mieux pour l'émission, pour qu'elle plaise au plus grand nombre, pour que les appréciations négatives de la part des téléspectateurs soient moins nombreuses, pour que les audiences augmentent... et je sais que c'est le cas de pas mal de membres. Si je disais ce que je voulais pour moi, je ne dirais pas du tout la même chose Wink

@Ci54 a écrit:J'étais conservateur, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. Mais au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010. Je n'ai donc jamais été hostile aux digressions, d'où le fait que j'aime le Père Fouras Show ou la Course en armure et que je n'aie pas la notion de "wtf"
@Ci54 a écrit:Comme je l'ai dit, je n'ai jamais été choqué par ce que tu qualifies de "wtf" (d'ailleurs jamais je n'aurais employé cette expression si j'étais pas sur le forum).

C'est vrai que la notion de WTF à Fort Boyard est totalement inventée par certains membres du forum. Mais même sans connaitre cette notion, ça n'empêche pas de prononcer un jugement objectif sur les récentes nouveautés et, au delà de dire qu'une épreuve ne correspond pas à l'essence originelle de Fort Boyard, je me demande sérieusement comment on peut trouver que le course en armure ou le spa sont des épreuves de qualité alors que les règles et les possibilités d'action dans la première sont trop floues et que la deuxième est voyeuriste, violente et a un décor qui ne correspond pas au contenu de l'épreuve.

@Ci54 a écrit:En fait, je me définis plus comme un "fan technicien", car je m'intéresse plus à l'aspect technique qu'artistique de l'émission.

C'est pas cohérent avec ton jugement sur certaines épreuves récentes qui sont artistiquement potables mais très mauvaises techniquement, alors que tu les aimes Laughing


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4533
Boyards : 9684

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum