Calcul à la suite (1992-1996)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Calcul à la suite (1992-1996)

Message  garsim le Lun 15 Fév 2016 - 21:32


Une épreuve d'un autre temps, qu'il serait inconcevable de revoir aujourd'hui, à moins de faire tomber des blattes sur le candidat ou le faire tourner dans tous les sens, avec un personnage parlant et sans clepsydre. Hum, veuillez m'excuser pour cet élan de nostalgie bridé par la réalité des règles inhérentes à l'ère Fort Boyard post-2011. Laughing

Bon, il faut quand même avouer qu'effectivement, à l'heure actuelle, on pourrait trouver le principe de l'épreuve un peu ennuyeux, à moins d'être un aficionado de Des Chiffres et des Lettres ou de prendre un calcul mental tous les matins au petit déj'. Car il est vrai qu'on a déjà vu plus funky comme principe d'épreuve que de voir un candidat faire des maths (sur ce point, d'ailleurs, le personnage du Professeur désagrégé/Audi-math/etc. - ou la mauvaise foi de certains candidats genre Isabelle Martinet Twisted Evil - permettent d'ajouter un peu de pep's).
Mais bon, c'était quand même une épreuve interactive, à laquelle le téléspectateur pouvait réfléchir de son côté, et qui mettait purement et simplement l'intelligence et la réflexion en valeur, qui plus est avec un mécanisme boyardesque pour octroyer la clé. C'est peut-être moins amusant qu'un Tapis Roulant ou moins sexy que des Cylindres, mais ce genre d'épreuves a aussi sa place sur le Fort...
Certes, à haute dose, ça peut peut-être devenir un peu lassant à la longue (j'avoue qu'en enchaînant les extraits pour voir lequel je pouvais mettre, j'ai fini par m'ennuyer un peu), mais hormis lors de sa première saison, on ne peut pas dire que l'épreuve a été surexposée, loin de là (seulement 1 ou 2 apparitions par saison entre 1993 et 1996).
On notera aussi que la clepsydre était plutôt anecdotique pour cette épreuve (généralement, les candidats épuisaient leurs trois tentatives avant la fin, ou le Professeur estimait le temps des calculs et passait lui-même au suivant si le candidat réfléchissait pendant trop longtemps), mais au moins, on l'a gardée pour rester cohérent avec les autres, et c'est pas plus mal... Smile

13/20


avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2665
Boyards : 2728

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul à la suite (1992-1996)

Message  ChousseAuMocolat le Lun 15 Fév 2016 - 23:41

hélium a écrit:Une épreuve d'un autre temps, qu'il serait inconcevable de revoir aujourd'hui, à moins de faire tomber des blattes sur le candidat ou le faire tourner dans tous les sens, avec un personnage parlant et sans clepsydre.
Meuh non, c'est pas original! Il faudrait lâcher une vachette dans la cellule pendant que le candidat réfléchit, pendant ce temps Willy et Passe-Muraille en tutu lui lancent des oeufs et de la farine, le prof serait Cyril Hanouna, on aurait un décor de cirque avec cette musique, et on ne prendrait surtout pas le jeu au sérieux! Et il faut qu'elle soit diffusée à chaque émission, voire même deux fois par émission!

(dingue, j'ai réussi à condenser tous les défauts de 2015 dans une épreuve)


Délire à part, bah l'épreuve a l'air vraiment pas facile, elle fait vraiment réfléchir les candidats.

Niveau ambiance, ce n'est pas ce qui est recherché ces dernières années, c'est vrai. C'est peut-être un peu pour la même raison qu'on n'a plus d'énigmes en vigie (mais sauf qu'on a toujours des énigmes normales, au Conseil... peut-être parce que c'est "dans l'ambiance"?)...

Le personnage du prof a de la gueule, aussi.

ChousseAuMocolat
Fan-Connaisseur(se)
Fan-Connaisseur(se)

Inscription : 17/08/2015
Messages : 660
Boyards : 656

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul à la suite (1992-1996)

Message  Cosser le Jeu 18 Fév 2016 - 13:36

Étant un grand nostalgique, je ne peux qu’apprécier cette épreuve intellectuelle dont le genre manquait cruellement dans les cellules du fort. J'apprécie l'idée qu'il n'y a pas que l'intellectuel qui doit se coltiner ce genre d'épreuves.
Par contre ce n'est pas évident de trouver des épreuves de réflexion qui soit entièrement originaux et qui ne se répète pas sur la longue durée. Ce que The Crystal Maze n'a pas vraiment réussi en six saisons car la production n'a fait que des resucées de leurs concepts saisons après saisons.

hélium a écrit:Une épreuve d'un autre temps, qu'il serait inconcevable de revoir aujourd'hui, à moins de faire tomber des blattes sur le candidat ou le faire tourner dans tous les sens, avec un personnage parlant et sans clepsydre. Hum, veuillez m'excuser pour cet élan de nostalgie bridé par la réalité des règles inhérentes à l'ère Fort Boyard post-2011. Laughing
+1 bravo

hélium a écrit:Bon, il faut quand même avouer qu'effectivement, à l'heure actuelle, on pourrait trouver le principe de l'épreuve un peu ennuyeux, à moins d'être un aficionado de Des Chiffres et des Lettres ou de prendre un calcul mental tous les matins au petit déj'.
Coucou !   Salut

hélium a écrit:Car il est vrai qu'on a déjà vu plus funky comme principe d'épreuve que de voir un candidat faire des maths (sur ce point, d'ailleurs, le personnage du Professeur désagrégé/Audi-math/etc. - ou la mauvaise foi de certains candidats genre Isabelle Martinet  Twisted Evil - permettent d'ajouter un peu de pep's).
Mais pourquoi il faut forcement que tout soit "funky" ? Je comprend qu'il faut attirer l'attention du téléspectateur, mais est-ce qu'on est obligé de sortir la grande armada à chaque épreuve ?

hélium a écrit:[...] mais hormis lors de sa première saison, on ne peut pas dire que l'épreuve a été surexposée, loin de là (seulement 1 ou 2 apparitions par saison entre 1993 et 1996).
C'est bien dommage d'ailleurs, une apparition supplémentaire par saison n'aurait pas fait de mal. Et puis une apparition sur dix-huit émissions en 1996...c'est à se demander pourquoi la production a gardé cette épreuve pour la jouer si peu de fois !

hélium a écrit:On notera aussi que la clepsydre était plutôt anecdotique pour cette épreuve (généralement, les candidats épuisaient leurs trois tentatives avant la fin, ou le Professeur estimait le temps des calculs et passait lui-même au suivant si le candidat réfléchissait pendant trop longtemps), mais au moins, on l'a gardée pour rester cohérent avec les autres, et c'est pas plus mal... Smile
Ça n'a pas été supprimé ce chronomètre invisible dans les dernières apparitions de l'épreuve ? En tout cas ça serait plus logique, car ça demanderait aux candidats d'encore mieux gérer le temps qu'à l'accoutumée car il faut pouvoir diviser ce temps par trois et ainsi juger quand passer à l'opération suivante.

Cosser
Fan-Apprenti(e)
Fan-Apprenti(e)

Inscription : 02/07/2011
Messages : 47
Boyards : 50

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul à la suite (1992-1996)

Message  garsim le Jeu 18 Fév 2016 - 18:44

ChousseAuMocolat a écrit:C'est peut-être un peu pour la même raison qu'on n'a plus d'énigmes en vigie (mais sauf qu'on a toujours des énigmes normales, au Conseil... peut-être parce que c'est "dans l'ambiance"?)...
[HS]
En fait, l'explication officiellement donnée par la production quant à la disparition des énigmes en Vigie, c'est en raison du masque du Père Fouras, dont on verrait trop les défauts à la lumière du jour à cause de la HD... je ne sais plus dans quel topic l'information est donnée (ça doit être celui avec le résumé du tchat avec GuillaumeProd dans la saison 2016) mais c'est en tout cas l'explication "officielle". Le Conseil étant plus sombre, il est donc plus simple d'y montrer le Père Fouras sans accentuer les défauts du masque, d'où l'énigme qui y a lieu... mais au moins, ce qui est rassurant, c'est qu'on a toujours une énigme au naturel par émission.
[/HS]

Cosser a écrit:
hélium a écrit:Car il est vrai qu'on a déjà vu plus funky comme principe d'épreuve que de voir un candidat faire des maths (sur ce point, d'ailleurs, le personnage du Professeur désagrégé/Audi-math/etc. - ou la mauvaise foi de certains candidats genre Isabelle Martinet  Twisted Evil - permettent d'ajouter un peu de pep's).
Mais pourquoi il faut forcement que tout soit "funky" ? Je comprend qu'il faut attirer l'attention du téléspectateur, mais est-ce qu'on est obligé de sortir la grande armada à chaque épreuve ?
Non, c'est vrai. En effet, une épreuve n'a pas forcément à être "funky", mais disons que quand on a un petit "plus" qui l'accompagne, ça lui donne encore plus de charme on va dire.
Les énigmes en Vigie, par exemple, on ne pense pas que aux "Qui est-il/elle", mais aussi aux petites saynètes entre l'animateur et le Père Fouras, ou à l'interaction entre celui-ci et le candidat avant l'énigme... pour le Calcul à la suite, c'était le Professeur désagrégé qui lui donnait son charme. D'ailleurs, à ce sujet, les acteurs ont changé à quasiment chaque saison, du coup l'interprétation du personnage s'en ressent, je retiens personnellement plus celui de 1992 avec le "Bo bo bo bo bo" que ceux des années suivantes.
Après, j'ai dit "un petit plus", mais effectivement, pas besoin de sortir l'artillerie lourde façon Cabine abandonnée ou Plateau 215.

Cosser a écrit:C'est bien dommage d'ailleurs, une apparition supplémentaire par saison n'aurait pas fait de mal. Et puis une apparition sur dix-huit émissions en 1996...c'est à se demander pourquoi la production a gardé cette épreuve pour la jouer si peu de fois !
Ah, ça, c'est le grand mystère à chaque fois. Laughing Peut-être parce que l'épreuve ne prenait pas beaucoup de place, et ne nécessitait pas beaucoup de matériel. Il y a bien l'acteur qui interprète le personnage, mais à l'époque c'était fréquent qu'il incarne plusieurs personnages à la fois, donc un de plus ou de moins... quoiqu'en 1996, les épreuves avec personnage étaient déjà bien plus rares qu'en 1994-1995 (suppression de la Réserve, de la Chaussette, du Vendeur d'indices...).
Mais effectivement, c'est bien dommage qu'elle soit subitement devenue aussi peu diffusée.

Cosser a écrit:Ça n'a pas été supprimé ce chronomètre invisible dans les dernières apparitions de l'épreuve ? En tout cas ça serait plus logique, car ça demanderait aux candidats d'encore mieux gérer le temps qu'à l'accoutumée car il faut pouvoir diviser ce temps par trois et ainsi juger quand passer à l'opération suivante.
Aucune idée (les seuls extraits disponibles sur fort-boyard.fr pour 1995-1996 sont des réussites... du premier coup).
Sur le coup, peut-être aussi que le "chrono invisible" était en place pour éviter que le candidat ne passe tout le temps de l'épreuve sur le même calcul, ce qui aurait pu être potentiellement lassant pour le téléspectateur s'il a fini de calculer avant (dans les duels de DC&DL, il me semble que la durée de calcul est de 30 secondes, sans descendre à ce temps-là si on avait eu 2 minutes ça aurait été un peu long). Par ailleurs, ça met aussi un peu plus de pression au candidat : s'il sait qu'il a tout le temps de la clepsydre pour résoudre le calcul, il va prendre son temps sans stresser (et en partant du postulat qu'il va réussir à résoudre le calcul, il n'aura pas besoin de diviser mentalement le temps de la clepsydre par trois...).
Bon, après on aurait pu laisser faire la clepsydre pour le dernier calcul sinon.


avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2665
Boyards : 2728

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum