Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  maximax le Jeu 11 Aoû 2016 - 20:45

hélium a écrit:
FortToto21 a écrit:J'espère que les scènettes d'introduction ne seront pas autant présentes l'an prochain comme tu le dis: 4 ans que ce personnage est sur le fort, et tout le monde le connaît, je vois pas trop ce que l'on peut lui inventer maintenant comme scènettes d'introduction

En effet, déjà, on n'aurait même pas dû avoir de cinématique cette année...

Déjà, on n'aurait même pas du l'avoir en 2014 Rolling Eyes Enfin bon, sinon mon avis sur l'épreuve n'a pas changé par rapport au message que vous pouvez voir dans ce sujet, mais la nouvelle cantine fait vraiment "enfantin" et limite "ridicule"...

maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4540

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  ChousseAuMocolat le Jeu 11 Aoû 2016 - 20:57

Ouais, le coup de "s'adresser aux plus petits" à la limite ça passerait si la saison 2016 était intégralement jouée par des enfants.


Puis cette épreuve, c'est comme les autres épreuves avec des personnages people: on s'autorise des largesses au niveau du temps, alors que les épreuves classiques sont montées à la hache Razz

Enfin bon, c'est moins pire en 2016, on a plus les "question pour un cerveau" et autres. L'épreuve traîne pas trop dans l'ensemble.


("question pour un cerveau" qui opposait 2 candidats d'une même équipe soit dit en passant, un non-sens)


Mister Boo! Tête de tigre!

Chousse, quel est votre profession? Prisonnier à Fort Boyard.

ChousseAuMocolat
Fan-Connaisseur(se)
Fan-Connaisseur(se)

Inscription : 17/08/2015
Messages : 660
Boyards : 656

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Théo le Jeu 11 Aoû 2016 - 23:17

Je préférais d'ailleurs qu'il s'en aille l'année prochaine plutôt que de virer autant au ridicule parfois, quitte à rester sur ma faim avec cette version 2016 Razz !


J'hiberne quelques mois, ça ne fait pas de mal... Sleep


avatar
Théo
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 11/07/2015
Messages : 2350
Boyards : 2692

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Pixelax le Jeu 8 Juin 2017 - 10:46

Je me permets de remonter ce sujet car j'ai pas mal de choses à dire sur cette épreuve, et je me suis rendu compte d'une part que j'en avais jamais vraiment parlé, et d'autre part que personne ne semblait le partager. Laughing


En fait, j'ai du mal à voir ce que fait cette épreuve dans Fort Boyard, je trouve qu'elle sort vraiment du lot... et pas seulement par sa forme (ça on en a déjà pas mal parlé ces dernières années, avec notamment les mini-jeux ou autres mises en scène).

Donc le concept de l'épreuve c'est d'imposer aux candidats de manger des trucs absolument ignobles. S'ils acceptent ils gagnent, sinon ils perdent.

Pendant la Quête des indices, il y en a qui ont la chance de faire du saut à l'élastique dans un cadre magnifique, certains ont l'occasion de surmonter leur phobie des araignées ou des serpents... et d'autres mangent du hareng fermenté. Il n'y a rien qui vous choque ?

Peut-être que pour ceux que ça ne choque pas, tout ça passe sous l'étiquette "dépassement de soi", donc a tout à fait sa place dans l'émission. C'est là que je ne suis pas d'accord justement. Est-ce que se forcer à faire quelque chose de désagréable, aussi ridicule que ce soit, peut-être considéré comme du "dépassement de soi" ? Ou du moins ce genre de jeu a-t-il sa place dans Fort Boyard ? Pour moi clairement non, et c'est ce qui différencie l'émission d'autres comme Fear Factor par exemple.
D'ailleurs, peut-on vraiment parler de "peur" au même titre que dans le Manoir ou la Maison de poupées, juste parce que le but est de faire quelque chose de répugnant ?

Ceci dit, le Restaurant n'est pas la premier jeu qui va dans cette direction : on a eu également d'une certaine manière la Tête chercheuse, le Droit d'entrer de 2002, certains défis de 2004/2009, la Cabine abandonnée, le Brancard, ou plus récemment le Train Fantôme (mis à part le dernier, tous ces jeux m'ont plus ou moins "choqués" quand je les ai découverts). Mais pour moi on est un cran au dessus avec le Restaurant, puisqu'on demande aux candidats d'avaler des choses dégoutantes, alors que dans tous les jeux que j'ai cités le "dégout" ne passait que par le toucher.

Je vois une espèce de hiérarchie en fait :
Aller vers des animaux, les prendre dans la main (Serpents et Araignées & scorpions, début 90's)  <  Mettre la tête dans des animaux (Tête chercheuse 96, Défis 04/09)  <  Subir des animaux qui tombent dessus (Droit d'entrer 02, Cabine abandonnée et Brancard 11, Train Fantôme 16)  <  Manger des animaux ou autres trucs ignobles (Restaurant 13)
Pour moi, plus on va loin dans cette échelle, moins ça a sa place dans Fort Boyard. Plus on va loin dans cette échelle, plus on s'éloigne de la simple peur et plus on se rapproche de choses qui sont juste désagréables pour tout le monde - ou presque.


Un des arguments en faveur du Restaurant est que les "aliments" présentés sont consommés plus ou moins régulièrement dans différents pays du monde et encore, ça c'était au départ. Mais bon, pour moi ça ne justifie pas grand chose.
Par exemple, imaginons un simulateur de marteau piqueur : une cabine avec un sol vibrant fortement et diffusant en continu un bruit assourdissant similaire à celui d'un marteau piqueur. Le but de l'épreuve est que le candidat reste suffisamment longtemps dans cette cabine pour gagner. C'est totalement ridicule je suis d'accord, et très désagréable pour le candidat. Pourtant, des milliers d'ouvriers utilisent un marteau piqueur chaque jour...

Après, je vous l'accorde, un tel jeu serait pas très passionnant à regarder. C'est probablement la plus grande différence avec le Restaurant, qui est certainement si populaire pour son côté parfois "divertissant" (je ne peux pas nier qu'on a eu quelques séquences plus ou moins drôles). Mais bon, ce ne devrait pas être le critère n°1 pour une épreuve, sinon ce n'est pas dans Fear Factor qu'il faut piocher des idées, mais dans Intervilles ! Razz #CourseEnArmure


Donc non, pour moi le Restaurant n'est pas du tout une aventure comme les autres. Je la vois plus comme une "sanction" pour ceux qui la réalisent, d'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'elle est tant redoutée...
Si on tient vraiment à mettre ce jeu dans Fort Boyard, à la rigueur la seule fonction qu'il pourrait avoir serait de libérer les prisonniers (à la place du Jugement quoi). Un peu comme le parcours de 2005-2008 et les défis de 2009, on pourrait dire que les candidats qui ont réussi ont "mérité" (je mets entre guillemets car je ne suis toujours pas convaincu de l'intérêt d'un tel jeu...) leur libération, du moins bien plus qu'après avoir lancé une baballe devant une juge-princesse.


avatar
Pixelax
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 26/01/2015
Messages : 2903
Boyards : 5741

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Tristan le Jeu 8 Juin 2017 - 15:19

Ton commentaire a attiré mon attention ! Laughing

@Pixelax a écrit:Est-ce que se forcer à faire quelque chose de désagréable, aussi ridicule que ce soit, peut-être considéré comme du "dépassement de soi" ? Ou du moins ce genre de jeu a-t-il sa place dans Fort Boyard ? Pour moi clairement non, et c'est ce qui différencie l'émission d'autres comme Fear Factor par exemple.

Alors justement, Fort Boyard et Fear Factor ont tous deux un point commun: celui du dépassement de soi. Et le dépassement de soi englobe la peur et le dégoût (l'un va souvent avec l'autre d'ailleurs car quand tu demandes à une personne pourquoi elle a peur des rats, elle pourrait être amener à te dire que c'est parce que c'est dégoutant) donc à partir du moment où tu te dépasses pour une peur ou pour un dégoût, l'aventure a sa place sur Fort Boyard car cela fait partie de cette notion justement...et comme le restaurant mise sur le dégoût, je trouve que sa place est légitime Wink

C'est comme pour ceux qui sont claustrophobe où on a eu quelques cas d'abandon dès le départ de l'égout, le fait d'être dans un endroit exiguë et dans le noir complet...alors oui te connaissant, je suis sûr que tu vas me dire que le noir, les animaux, c'est "effrayant" contrairement à de la nourriture qui elle, se contente d'être répugnante Laughing

Cependant et ce que je veux dire, c'est qu'il ne faut pas rester que sur la peur du vide et des animaux forcément parce que tel que tu l'expliques, ça peut sembler vouloir dire ça (mais je peux me tromper Laughing)

Donc au contraire, je trouve que le concept du Restaurant s'appuie sur un autre dépassement et qui comme tu le dis, l'a rend redouté comme d'autres épreuves et-ce en fonction des différents candidats Wink


L'heure est venue de réveiller le Fort qui est en vous !
avatar
Tristan
Grand-Fan de Fort Boyard
Grand-Fan de Fort Boyard

Inscription : 10/01/2011
Messages : 8073
Boyards : 11398

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  garsim le Jeu 8 Juin 2017 - 16:39

En fait, le problème vient peut-être aussi du fait que "désagréable" est un critère somme toute assez subjectif.
D'une certaine manière, pas mal d'épreuves, d'aventures et de duels (genre Double trapèze ou Poids) peuvent être jugés "désagréables" pour plusieurs raisons : parce qu'on chute, parce qu'on a des hauts le cœur, parce qu'ils finissent par tétaniser une partie du corps...
D'ailleurs, même pour les aventures aériennes "à sensations fortes" façon Tyrolienne inversée, Saut de l'Ange ou Catapulte, les réactions ne seront pas les mêmes selon le candidat qui s'y colle, un peu comme pour les montagnes russes des parcs d'attraction où certains adorent ça pendant que pour d'autres, c'est sans façon.
Je pense également à la Chambre Froide : a priori, le "dépassement de soi" qui avait "justifié" son enjeu pour un indice en 2012-2015, c'était le fait d'être au contact du froid : ce qui, a priori, n'est pas agréable pour beaucoup de monde ^^, d'où le fait que la prod avait jugé qu'il y avait du dépassement de soi là-dedans.

Pour le Restaurant à mon avis c'est aussi un peu le cas (là, je vais parler pour la formule de 2013-2014, celle de 2015-2016 étant différente à mon sens), on a un peu cette "subjectivité".
Car il s'agissait de plats du monde, ce qui veut dire que (comme Willy aimait à le rappeler avec le Surströmming) certains dans le monde apprécient ça, et que ça ne suscitera pas forcément de dégoût pour tout le monde.
Ca me rappelle la fois où j'ai osé prendre une pizza jambon-banane-curry dans un restaurant : je pense que certains seraient choqués à l'idée de goûter ça, et pourtant personnellement j'ai adoré. Laughing
Mais évidemment, pour que ce soit intéressant, la production n'enverra pas des gens ayant un estomac en béton et des papilles pas très exigeantes, d'où le fait que la plupart des candidats qui la feront trouveront ça dégoûtant... mais ce raisonnement est appliqué également pour les autres aventures (claustrophobie ? Allez hop, dans l'Egout. Vertige ? Allez hop, au Saut de l'Ange. Erpétophobie ? Allez hop, dans la Fosse).

Néanmoins, si je tiens quand même à différencier la version "découverte des plats du monde" de 2013-2014 avec les versions 2015-2016, c'est parce qu'à l'époque, il y avait encore le fait qu'on donnait le plat "tel quel", ce qui faisait qu'on pouvait aussi éventuellement l'apprécier pour ce que c'était (tout comme on pouvait détester ça). Bon, après, si le candidat aime ça, pour le coup on peut aussi se demander quel est l'intérêt de lui faire faire ça, je suis d'accord. Laughing Certes, on se doute que la prod n'a pas choisi ses plats au hasard, mais ça reste des plats qui étaient à la base pensés pour être de "vraies" recettes consommables (et donc pas forcément répugnants de base).
En revanche, le fait de tout mélanger (la carbonara de la dernière 2016 est d'ailleurs un parfait exemple...) pour justement maximiser le dégoût, là on entre dans les travers de l'épreuve, et je te rejoins sur le fait que c'est du "dépassement de soi" basé essentiellement sur la répugnance (sauf s'il y a des gens qui aiment vraiment ça, mais à ce stade, la probabilité d'en trouver parmi les candidats ne doit pas excéder 0,5 %...) de manière totalement gratuite. Ce serait comme boire un milkshake mayonnaise-navet-sauce soja : à ce stade, on se doute bien que c'est fait uniquement pour espérer que celui qui va tenter de boire ça le recrache aussitôt... Rolling Eyes

Mais je reste quand même d'accord sur le fait que, quitte à ce que l'émission appelle au dépassement de soi, autant se cantonner au fait de surmonter ses peurs et appréhensions.
Parce que bon, en plus de ça, l'intérêt de faire avaler des trucs volontairement répugnants aux candidats... c'est marrant parce qu'ils vont vomir ? Suspect C'est de l'humour un peu facile, ça, si on fait exprès de le provoquer... comme disait ChousseAuMocolat, c'est comme envoyer Vomito dans Gagarine, on se doute bien que si on le fait, c'est pour être quasi-assuré qu'il te refasse la déco.

@Tristan a écrit:Et le dépassement de soi englobe la peur et le dégoût (l'un va souvent avec l'autre d'ailleurs car quand tu demandes à une personne pourquoi elle a peur des rats, elle pourrait être amener à te dire que c'est parce que c'est dégoutant) donc à partir du moment où tu te dépasses pour une peur ou pour un dégoût, l'aventure a sa place sur Fort Boyard car cela fait partie de cette notion justement...et comme le restaurant mise sur le dégoût, je trouve que sa place est légitime
Définir le dépassement de soi comme englobant la peur et le dégoût, certes.
Après, rien n'oblige l'émission à se baser sur le dégoût, elle pourrait très bien se cantonner au fait d'affronter ses peurs.

@Tristan a écrit:je suis sûr que tu vas me dire que le noir, les animaux, c'est "effrayant" contrairement à de la nourriture qui elle, se contente d'être répugnante
(oui je sais je ne m'appelle pas Pixelax mais bon... Laughing )
Ben, disons que toucher un animal (même si c'est "de force" comme pour le Brancard), ça va pas nécessairement provoquer une réaction "objective" (sauf si t'es vraiment phobique) ; là où manger un plat volontairement dégoûtant, ça va te faire réagir quoi qu'il arrive...
Pour moi, la comparaison avec les animaux serait plutôt sur le fait de se laisser mordre ou piquer par l'animal (ce qui, pour le coup, ne sera pas agréable dans tous les cas).


avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2738
Boyards : 2794

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Pixelax le Jeu 8 Juin 2017 - 17:39

@Tristan a écrit:Alors justement, Fort Boyard et Fear Factor ont tous deux un point commun: celui du dépassement de soi. Et le dépassement de soi englobe la peur et le dégoût [...] donc à partir du moment où tu te dépasses pour une peur ou pour un dégoût, l'aventure a sa place sur Fort Boyard car cela fait partie de cette notion justement...et comme le restaurant mise sur le dégoût, je trouve que sa place est légitime
C'est sur ce point précisément que je ne suis pas d'accord.

Du pur dépassement de soi, c'est la marque de fabrique de Fear Factor, pas de Fort Boyard, qui se veut normalement bien plus "soft". À te lire, j'ai l'impression que pour toi n'importe quelle épreuve de Fear Factor pourrait être adaptée dans Fort Boyard (je ne parle que du fond là, pas de la forme), pourtant c'est loin d'être le cas. D'où ma question : pour toi, où se situe la limite entre les deux ?

Par exemple, si Willy proposait un verre d’urine dans son Restaurant, il n'y aurait aucun problème niveau "dégoût". Est-ce pour autant que ça aurait sa place dans Fort Boyard ?

Toujours dans l'idée de pousser encore le dégoût et le ridicule, est-ce qu'une variante de la toute première version du Vendeur d'indices où le but serait de transporter la mygale (vivante) non pas dans un bocal mais dans sa bouche aurait sa place dans l'émission (outre les problèmes de défense des animaux que ça causerait ^^) ?


@Tristan a écrit:Donc au contraire, je trouve que le concept du Restaurant s'appuie sur un autre dépassement et qui comme tu le dis, l'a rend redouté comme d'autres épreuves et-ce en fonction des différents candidats Wink
Mouais, là pour moi on arrive à un niveau où, comme dit garsim, la proportion de candidats qui supporteraient l'épreuve sans broncher devient clairement négligeable ; c'est pour ça que cette épreuve a quand même un statut bien particulier pour moi.


@garsim a écrit:Car il s'agissait de plats du monde, ce qui veut dire que (comme Willy aimait à le rappeler avec le Surströmming) certains dans le monde apprécient ça, et que ça ne suscitera pas forcément de dégoût pour tout le monde.
Justement, pour moi il n'y a pas une si grande différence entre ces plats du monde et d'autres made by Willy comme ceux que tu décris plus bas (si ce n'est qu'on perd peut-être l'intérêt culturel, okay). C'est surtout une question d'habitude. Ça ne dérange peut-être pas les suédois de manger du Surströmming parce qu'ils en mangent depuis toujours ou presque. Si on fait des tests parmi les français (du moins parmi les adultes qui n'en ont jamais mangé), je ne suis pas sûr qu'il y en ait beaucoup plus qui aiment le Surströmming que de gens qui aiment ton milkshake vomitif. Laughing


@garsim a écrit:En revanche, le fait de tout mélanger [...] pour justement maximiser le dégoût, là on entre dans les travers de l'épreuve, et je te rejoins sur le fait que c'est du "dépassement de soi" basé essentiellement sur la répugnance [...] de manière totalement gratuite. Ce serait comme boire un milkshake mayonnaise-navet-sauce soja : à ce stade, on se doute bien que c'est fait uniquement pour espérer que celui qui va tenter de boire ça le recrache aussitôt... Rolling Eyes
Voilà, c'est ce côté un peu "gratuit" que je n'aime pas non plus. D'ailleurs c'était un peu le problème aussi dans l'épreuve des Prisonniers, je ne vois pas vraiment l'intérêt de boire un verre du vinaigre ou d'huile de foie de morue, qui ne sont clairement pas faits pour être consommés comme ça...

Dans les autres aventures que j'ai citées, le candidat était mécaniquement obligé de manipuler les animaux pour obtenir l'indice (pour lire le code typiquement). Pour le Restaurant c'est avec un personnage qui remet l'indice au jugé, et qui a pour vocation d'être sadique... ça renforce encore davantage ce côté "gratuit" justement.


avatar
Pixelax
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 26/01/2015
Messages : 2903
Boyards : 5741

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  maximax le Jeu 8 Juin 2017 - 23:17

Débat très intéressant que vous avez lancé là ! Smile

@Pixelax, je peux comprendre ce ressenti mais je ne vois pas tout de la même façon que toi. Si je devais faire une hiérarchie comme tu l'as fait, je mettrais le restaurant entre "prendre des animaux dans la main" et "mettre la tête dans les animaux". Pour moi, il s'agit bien d'un simple "dépassement de soi". D'une part, les plats de Willy sont comestibles et sans effets néfastes sur l'organisme (pas davantage qu'un McDo en tout cas Laughing) et ceux-ci repoussent souvent juste de par leur texture, leur couleur ou leur odeur par exemple. D'autre part, c'est bien le candidat qui prend l'initiative de manger ces aliments, on ne lui met pas dans la bouche de force. Bon après, c'est vrai qu'on le pousse un peu à le faire, tout comme les anciennes co-animatrices ou Olivier aujourd'hui (en théorie Laughing) l'ont toujours fait pour les épreuves dans le vide ou avec des animaux, en poussant le candidat à se dépasser pour lui-même, pour son équipe et pour l'association qu'il défend, ce que je trouve être une très bonne chose. Là, à la rigueur, ce qui peut être dérangeant et ce que j'ai déjà reproché, c'est l'attitude de Willy qui (sous couvert d'humour) insiste parfois trop et pas forcément avec bienveillance envers les candidats.

Pour la question de savoir si le restaurant a sa place dans Fort Boyard, on peut déjà penser qu'en introduisant l'épreuve des "prisonniers" à la première saison en 1990, Jacques Antoine et les autres créateurs du jeu n'y voyaient pas d'inconvénient Laughing
Plus sérieusement, je comprend ta comparaison avec Koh-Lanta et les autres émissions de "survie". Mais, à part le manque d'originalité (du fait qu'on ait vu ça un peu partout à la télé avant l'arrivée de Willy sur le Fort), ça ne me choque pas plus que ça d'avoir une épreuve comme celle-ci dans Fort Boyard.

@Pixelax a écrit:Un des arguments en faveur du Restaurant est que les "aliments" présentés sont consommés plus ou moins régulièrement dans différents pays du monde et encore, ça c'était au départ. Mais bon, pour moi ça ne justifie pas grand chose.
Par exemple, imaginons un simulateur de marteau piqueur : une cabine avec un sol vibrant fortement et diffusant en continu un bruit assourdissant similaire à celui d'un marteau piqueur. Le but de l'épreuve est que le candidat reste suffisamment longtemps dans cette cabine pour gagner. C'est totalement ridicule je suis d'accord, et très désagréable pour le candidat. Pourtant, des milliers d'ouvriers utilisent un marteau piqueur chaque jour...

Non pas que je veuille m'opposer à ce que tu dis mais je ne suis pas vraiment convaincu par la pertinence de cet argument Laughing A ce que je sache, les étrangers qui mangent les plats que proposent Willy apprécient (voire adorent) ces plats, alors qu'il faut vraiment avoir un gros problème pour apprécier le bruit et les vibrations d'un marteau-piqueur (au passage, si les entreprises de bâtiment imposent des protections auditives aux personnes utilisant ce genre d'appareil, ce n'est pas pour rien, alors que je doute que les japonais mangent du nattō en se bouchant le nez et en buvant une gorgée d'eau après chaque bouchée Wink).

@Pixelax a écrit:Justement, pour moi il n'y a pas une si grande différence entre ces plats du monde et d'autres made by Willy comme ceux que tu décris plus bas (si ce n'est qu'on perd peut-être l'intérêt culturel, okay). C'est surtout une question d'habitude. Ça ne dérange peut-être pas les suédois de manger du Surströmming parce qu'ils en mangent depuis toujours ou presque. Si on fait des tests parmi les français (du moins parmi les adultes qui n'en ont jamais mangé), je ne suis pas sûr qu'il y en ait beaucoup plus qui aiment le Surströmming que de gens qui aiment ton milkshake vomitif. Laughing

Ce que j'ai dit dans le paragraphe précédent explique pourquoi, pour moi, l'argument des plats du monde change pas mal de choses (et donc d'accord avec @garsim sur le fait que la version 2013-2014 était meilleure que la version 2015-2016). C'est sûr que le nombre de français qui apprécieraient le Surströmming ne serait pas plus élevée que le nombre de ceux qui aimeraient cette étrange mixture mais on sait que, dans le premier cas, que ce n'est pas à cause de la qualité de la nourriture mais juste une question de culture Wink

@Pixelax a écrit:Donc non, pour moi le Restaurant n'est pas du tout une aventure comme les autres. Je la vois plus comme une "sanction" pour ceux qui la réalisent, d'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'elle est tant redoutée...

Tu n'as pas tort. Mais des aventures faisant intervenir des animaux peuvent également considérées comme une "sanction" pour les candidats la réalisant, que ce soit des épreuves "violentes" comme la cabine abandonnée mais aussi des épreuves plus "soft" comme la maison de poupées ou la fosse Wink

@Pixelax a écrit:Du pur dépassement de soi, c'est la marque de fabrique de Fear Factor, pas de Fort Boyard, qui se veut normalement bien plus "soft". À te lire, j'ai l'impression que pour toi n'importe quelle épreuve de Fear Factor pourrait être adaptée dans Fort Boyard (je ne parle que du fond là, pas de la forme), pourtant c'est loin d'être le cas. D'où ma question : pour toi, où se situe la limite entre les deux ?

Par exemple, si Willy proposait un verre d’urine dans son Restaurant, il n'y aurait aucun problème niveau "dégoût". Est-ce pour autant que ça aurait sa place dans Fort Boyard ? Toujours dans l'idée de pousser encore le dégoût et le ridicule, est-ce qu'une variante de la toute première version du Vendeur d'indices où le but serait de transporter la mygale (vivante) non pas dans un bocal mais dans sa bouche aurait sa place dans l'émission (outre les problèmes de défense des animaux que ça causerait ^^) ?

Je pense que ça dépend où tu le places dans ta hiérarchie. Pour moi, boire de l'urine ou mettre une mygale vivante dans sa bouche serait une horreur à vivre en tant que candidat et me mettrait bien mal à l'aise en tant que simple téléspectateur (et quand on pense aux enfants qui regardent...), ce qui n'est pas du tout le cas devant l'épreuve de Willy jusque là. Pour le coup, j'avoue que c'est totalement subjectif.

@garsim a écrit:Ça me rappelle la fois où j'ai osé prendre une pizza jambon-banane-curry dans un restaurant : je pense que certains seraient choqués à l'idée de goûter ça, et pourtant personnellement j'ai adoré. Laughing

Drôle de mélange quand même Laughing


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4540
Boyards : 9691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Anonyme le Ven 9 Juin 2017 - 8:02

@maximax a écrit: D'une part, les plats de Willy sont comestibles et sans effets néfastes sur l'organisme (pas davantage qu'un McDo en tout cas Laughing
Et le Casgiu Marzu avec les vers qui peuvent rester dans l'organisme et provoquer des maladies ? Et qui de plus est considéré comme le fromage le plus dangereux dans le livre des records ? sort


バースト !
ライトニング !
キューブ !
アステロイド !
ドリル !
ホバー!
ボイド !
avatar
Anonyme
Fan-Connaisseur(se)
Fan-Connaisseur(se)

Inscription : 01/11/2016
Messages : 666
Boyards : 577

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  maximax le Ven 9 Juin 2017 - 10:30

@Anonyme a écrit:Et le Casgiu Marzu avec les vers qui peuvent rester dans l'organisme et provoquer des maladies ? Et qui de plus est considéré comme le fromage le plus dangereux dans le livre des records ? sort

Je viens d'apprendre que les corses mangeaient des plats dangereux Shocked... Ces personnes seraient-elles complètement folles ? (désolé les corses Laughing)


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4540
Boyards : 9691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Tristan le Ven 9 Juin 2017 - 16:32

@Pixelax a écrit:Du pur dépassement de soi, c'est la marque de fabrique de Fear Factor, pas de Fort Boyard, qui se veut normalement bien plus "soft". À te lire, j'ai l'impression que pour toi n'importe quelle épreuve de Fear Factor pourrait être adaptée dans Fort Boyard (je ne parle que du fond là, pas de la forme), pourtant c'est loin d'être le cas.

Pas toutes forcément ! ^^ Mais certaines d'entre elles si ces dernières s'intègrent bien au Fort Wink Moi je trouve que le Restaurant a réussi son intégration, si après en ce qui te concerne, ce n'est pas le cas, cela reste bien entendu ton opinion que je respecte Wink

Après perso, il n'y a pour moi pas de "soft" quand il s'agit de dépassement de soi...mais détrompes-toi tout de même avec certaines aventures tel que le vélo qui provient de Fear Factor à la base Laughing Le montage et le choix des candidats laissent présager que ça parait plus soft alors qu'au final, sur le fond, c'est exactement la même chose Wink
Je peux te citer également un autre exemple, l'égout de Fort Boyard, sur Fear Factor, nous avons eu également une épreuve qui comporte pas mal de similitude avec l'égout, je t'invite à regarder ici à partir de 34'53 Wink

https://www.youtube.com/watch?v=vhis1e1YDxc

Autre exemple aussi, l'entraînement sous-marin de Fort Boyard, regardes cette même vidéo à partir de 1'34 pour y voir un aperçu, la comparaison comporte quelques points communs si ce n'est qu'il faut se déchaîner sans céder à la panique avec les bonnes clés à Fear Factor Wink

@Pixelax a écrit:D'où ma question : pour toi, où se situe la limite entre les deux ?

La limite entre les deux se situent d'abord dans le montage ainsi que la réaction du candidat qui peuvent changer la perception de ce que l'on voit (et du coup de ce que l'on ressent en regardant) mais surtout, l'autre limite se situe lorsque l'épreuve devient réellement malsaine ou quand le danger va trop loin... (dois-je parler de ce fameux bain à sangsue qu'il y'avait eu dans le Fear Factor Français ? Laughing)

Après, ce qui, pour moi, peut constituer un frein entre le dépassement de soi de Fort Boyard et celui de Fear Factor, c'est que celle de Fort Boyard doivent être adapté de façon à ce que ça en fasse vraiment une épreuve qui s'intègre au Fort avec la clé ou un indice Wink Et forcément, pour les épreuves à "dégoût", c'est plus difficile que pour les épreuves à peur (Le restaurant par exemple, a su trouvé un thème et un moyen de l'intégrer à Fort Boyard avec le restaurant, les plats issues de divers pays (je regrette d'ailleurs à ce que cela soit moins le cas depuis l'an dernier d'ailleurs Neutral))

Du coup, la seule chose qui me dérange dans ton raisonnement @Pixelax, c'est que tu as l'air de condamner le "dégoût" car déjà présent dans Fear Factor alors que les épreuves dites "à peur", là aussi présente dans Fear Factor avec parfois des similitudes assez semblables ne te dérange pas scratch  (Exemple: La toute première épreuve de la toute première émission du Fear Factor français avait pour objectif de traverser une centrale désaffectée de bout en bout avec des planches...mmh, ça ne te rappellerait pas la chenille à tout hasard ? pirat Tu peux d'ailleurs voir très rapidement un aperçu de l'épreuve en question à partir de 1'14 sur la même vidéo ci-dessus)

Oh et pour finir mon pavé, à mon tour de te poser une question mon cher @Pixelax  rabbit  Quel est ton point de vue sur l'épreuve des Prisonniers de 1990 du coup ?  Laughing J'en profite étant donné que tu ne l'avais pas donné sur le sujet consacré à l'épreuve en question et que je trouve qu'il y'a un petit rapprochement à faire concernant ce débat même si pour le cas de cette épreuve, le montage et les réactions n'insistent guère sur le dégoût au point d'ailleurs d'en faire presque passer pour une épreuve limite banal, histoire de grossir le trait geek De ce que tu dis en tout cas pour le Resto, les plats culinaires d'autre pays et les "mélanges" te laissent de marbre alors pour des produits peut être plus lambda comme du vinaigre ou de l'huile de foie de morue, quel est ton raisonnement ? Laughing


L'heure est venue de réveiller le Fort qui est en vous !
avatar
Tristan
Grand-Fan de Fort Boyard
Grand-Fan de Fort Boyard

Inscription : 10/01/2011
Messages : 8073
Boyards : 11398

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  garsim le Ven 9 Juin 2017 - 18:03

@Tristan a écrit:Et forcément, pour les épreuves à "dégoût", c'est plus difficile que pour les épreuves à peur (Le restaurant par exemple, a su trouvé un thème et un moyen de l'intégrer à Fort Boyard avec le restaurant, les plats issues de divers pays (je regrette d'ailleurs à ce que cela soit moins le cas depuis l'an dernier d'ailleurs Neutral))

[...]

Oh et pour finir mon pavé, à mon tour de te poser une question mon cher @Pixelax  rabbit  Quel est ton point de vue sur l'épreuve des Prisonniers de 1990 du coup ?  Laughing J'en profite étant donné que tu ne l'avais pas donné sur le sujet consacré à l'épreuve en question et que je trouve qu'il y'a un petit rapprochement à faire concernant ce débat même si pour le cas de cette épreuve, le montage et les réactions n'insistent guère sur le dégoût au point d'ailleurs d'en faire presque passer pour une épreuve limite banal, histoire de grossir le trait geek De ce que tu dis en tout cas pour le Resto, les plats culinaires d'autre pays et les "mélanges" te laissent de marbre alors pour des produits peut être plus lambda comme du vinaigre ou de l'huile de foie de morue, quel est ton raisonnement ? Laughing
Je vais juste chipoter sur ce point (mais je vais m'éloigner du débat de base ^^).
Ben, justement, non, pour moi l'épreuve du Restaurant ne s'était pas véritablement intégrée "naturellement" dans Fort Boyard en 2013, pour une raison (qui me tient à cœur, mais depuis le temps, ça ne devrait pas étonner ceux qui me connaissent Laughing ) : son format, qui n'est pas le même que les épreuves "classiques" (i.e. pas de clepsydre ni de chrono explosif).
Mais il manquait pourtant pas grand-chose : pour ma part, une diffusion récurrente dans chaque émission de la saison dans une partie du jeu bien définie et qui ne changera pas, avec les mêmes règles pour toutes les équipes, et l'épreuve serait passée crème. Sauf qu'avec les changements de partie, le nombre de diffusions variable (de 0 à 2), la présence aléatoire du mini-jeu préalable en 2013, le fait d'avoir un seul ou deux candidats... ben c'est pas cohérent. Pour moi, une épreuve "spéciale" (i.e. qui ne s'intègre pas dans les schémas traditionnels) se doit d'avoir une diffusion encore plus claire pour ne pas la perturber. Personnellement, jusqu'en 2009, ça m'aurait beaucoup perturbé si le nombre d'énigmes en Vigie n'avait pas été le même dans chaque émission, justement à cause du format spécial de l'épreuve.
Alors, bon, certes, je sais bien que depuis 2011, on n'est plus très regardant sur ces critères, mais il n'empêche que je ne suis pas partisan du désordre... Rolling Eyes au moins, en 2016, on a (enfin) corrigé ce défaut avec une diffusion par émission systématiquement en binôme (bon, OK, hormis l'émission des Kids United qui l'était faussement -_-') et pour un indice.

Au moins, l'épreuve des Prisonniers était jouée avec une clepsydre (et les règles qui allaient avec), comme toutes les autres, donc elle me dérangeait moins de ce point de vue-là. Laughing
Après, pour en revenir au débat, pour ma part j'en voyais pas trop l'intérêt non plus (surtout que c'était encore moins "visuel" que le Restaurant, car à part la mise en scène avec les prisonniers, on aurait pu mettre de l'eau minérale dans les écuelles qu'on n'aurait pas vu la différence...).


avatar
garsim
Modérateur
Modérateur

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2738
Boyards : 2794

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  LyanJu le Ven 9 Juin 2017 - 18:10

Je suis d'accord avec Garsim il y a trop eu de changement de règles & d'univers (cf la cantine) pour ma part c'est dur d'être objectif connaissant Willy mais j'attends de voir ce que ça donnera cette saison.

Concernant les "repas" que les candidats dégustent il n'y a rien de dangereux, c'est juste du traditionnel des pays ou des régions je ne voit pas la prod leurs dirent "vous allez mangez ça c'est dangereux mais on s'en fout, ça fera de l'audience" faut pas être idiot non plus, mettre en danger les candidats n'est pas dans leurs intérêt.


king king Moi fou?? Non mais que viens-tu faire dans l'Asile?? king king

avatar
LyanJu
Fan-Motivé(e)
Fan-Motivé(e)

Inscription : 07/06/2017
Messages : 86
Boyards : 129

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Pixelax le Dim 11 Juin 2017 - 19:53

@maximax a écrit:les plats de Willy sont comestibles et sans effets néfastes sur l'organisme
Ça ça reste à prouver, c'est pas parce qu'on a jamais eu écho d'un éventuel problème à ce niveau-là qu'il n'y en a jamais eu ^^


@maximax a écrit:D'autre part, c'est bien le candidat qui prend l'initiative de manger ces aliments
Mouais, il le fait juste parce qu'il y a un personnage en face qui lui demande, alors que dans toutes les autres aventures que j'ai citées, le candidat est mécaniquement "obligé" de côtoyer les animaux. Là on dirait que Willy pourrait leur demander n'importe quoi que ce serait pareil...

@Tristan a écrit:Après, ce qui, pour moi, peut constituer un frein entre le dépassement de soi de Fort Boyard et celui de Fear Factor, c'est que celle de Fort Boyard doivent être adapté de façon à ce que ça en fasse vraiment une épreuve qui s'intègre au Fort avec la clé ou un indice Wink
Je sais bien qu'on peut pas vraiment faire autrement, mais pour moi le Restau s'intègre mal à Fort Boyard de par sa forme aussi, pour les raisons que je viens de citer.


@maximax a écrit:Pour la question de savoir si le restaurant a sa place dans Fort Boyard, on peut déjà penser qu'en introduisant l'épreuve des "prisonniers" à la première saison en 1990, Jacques Antoine et les autres créateurs du jeu n'y voyaient pas d'inconvénient Laughing
Oui j'en ai brièvement parlé juste au dessus. Mais ce n'est pas parce qu'on avait une épreuve dans ce style dès le départ que ça légitime sa place. Le meilleur exemple pour moi est le Réflexe qui n'a juste rien à faire au Conseil (je sais bien que tout le monde n'est pas d'accord avec moi pour le coup ^^). D'ailleurs, on pourrait interpréter autrement le cas de cette épreuve des Prisonniers : si ce principe a été abandonné si vite, peut-être que c'était parce que les concepteurs du jeu ont trouvé que c'était finalement une mauvaise idée ? Wink


@maximax a écrit:A ce que je sache, les étrangers qui mangent les plats que proposent Willy apprécient (voire adorent) ces plats [...] je doute que les japonais mangent du nattō en se bouchant le nez et en buvant une gorgée d'eau après chaque bouchée Wink [...]
C'est sûr que le nombre de français qui apprécieraient le Surströmming ne serait pas plus élevée que le nombre de ceux qui aimeraient cette étrange mixture mais on sait que, dans le premier cas, que ce n'est pas à cause de la qualité de la nourriture mais juste une question de culture Wink
D'habitude surtout. C'est biologique (enfin je crois, corrigez moi si je me trompe Laughing), si les papilles n'ont pas été habitués à tel ou tel goût, les réactions en en découvrant sont juste logiques. C'est pour ça qu'en pratique, pour moi cet argument "culturel" est bien trop faiblard. À la rigueur ça peut passer dans des émissions comme Pékin Express quand les candidats sont sur place et mangent avec des locaux. Dans Fort Boyard ça me donne l'impression d'être juste un prétexte pour essayer de faire passer un peu mieux l'épreuve.


@Tristan a écrit:
@Pixelax a écrit:À te lire, j'ai l'impression que pour toi n'importe quelle épreuve de Fear Factor pourrait être adaptée dans Fort Boyard (je ne parle que du fond là, pas de la forme), pourtant c'est loin d'être le cas.
Pas toutes forcément ! ^^ Mais certaines d'entre elles si ces dernières s'intègrent bien au Fort Wink [...] détrompes-toi tout de même avec certaines aventures tel que le vélo qui provient de Fear Factor à la base Laughing
Au début j'ai eu l'impression que tu étais passé en partie à côté de ma question ! Razz Je sais bien que certaines épreuves de Fort Boyard sont plus ou moins inspirées de Fear Factor (comme celles que tu as citées - encore que, je ne les connaissais pas toutes) mais de manière générale ça ne me gêne pas forcément. Les épreuves des deux émissions ne sont pas incompatibles, j'en suis bien conscient ^^
Là je demandais plutôt comment juger qu'une épreuve donnée de Fear Factor n'a pas sa place dans Fort Boyard, ça tu y réponds par la suite.

@Tristan a écrit:l'autre limite se situe lorsque l'épreuve devient réellement malsaine ou quand le danger va trop loin...
Voilà, c'est de ça que je voulais parler, et c'est ça qui est subjectif, comme l'a fait remarquer @maximax.


@Tristan a écrit:Du coup, la seule chose qui me dérange dans ton raisonnement @Pixelax, c'est que tu as l'air de condamner le "dégoût" car déjà présent dans Fear Factor alors que les épreuves dites "à peur", là aussi présente dans Fear Factor avec parfois des similitudes assez semblables ne te dérange pas scratch
Pour les aventures aériennes comme celle-là non ça ne me dérange absolument pas, mais c'est ce que je disais plus haut, ce n'est pas parce que c'est Fear Factor qu'il faut tout blâmer non-plus ^^
Tant que le candidat est bien assuré et qu'il ne risque absolument rien pour moi ça passe sans problème dans FB, du moins de ce point de vue (si je n'aime pas le Vélo, et dans une moindre mesure la Tyrolienne infernale, c'est pour d'autres raisons Laughing)


@Tristan a écrit:Quel est ton point de vue sur l'épreuve des Prisonniers de 1990 du coup ?  [...] De ce que tu dis en tout cas pour le Resto, les plats culinaires d'autre pays et les "mélanges" te laissent de marbre alors pour des produits peut être plus lambda comme du vinaigre ou de l'huile de foie de morue, quel est ton raisonnement ? Laughing
J'ai évoqué rapidement cette épreuve plus haut :
@Pixelax a écrit:Voilà, c'est ce côté un peu "gratuit" que je n'aime pas non plus. D'ailleurs c'était un peu le problème aussi dans l'épreuve des Prisonniers, je ne vois pas vraiment l'intérêt de boire un verre du vinaigre ou d'huile de foie de morue, qui ne sont clairement pas faits pour être consommés comme ça...
Bref, que ce soit une spécialité d'un autre pays, un mélange spécial ou des aliments plus classiques, pour moi ça change pas grand chose puisque le résultat est le même : la plupart des candidats trouvent ça dégoûtant (c'est le but recherché de toute façon).


À Fort Boyard, même s'il y a des épreuves qui ne donnent pas forcément envie, les candidats sont quand-même là pour s'amuser un minimum en en profitant pour faire des choses qu'ils ne feront pas ailleurs. Y aller pour manger du poisson fermenté ou pour boire un verre de vinaigre, ça le fait pas vraiment je trouve. A côté de ça, c'est pas tous les jours qu'on peut côtoyer des mygales ou des serpents, ou que l'on peut sauter à l'élastique au milieu de la mer. Là c'est l'occasion ou jamais de se surpasser. Smile


avatar
Pixelax
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 26/01/2015
Messages : 2903
Boyards : 5741

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chez Willy Rovelli (depuis 2013)

Message  Boyard44 le Sam 7 Oct 2017 - 21:28

Je crois que ce que les candidats mangent chez Willy Rovelli,ça se mange dans certains pays.Je me souvient de la fois où Willy avait dit aux candidats qu'ils mangeront je-ne-sais-plus-quoi et il leur a dit qu'ils devraient manger dans le noir.Or,quand il a  éteint la lumière,il a remplacer ce qu'ils devaient manger par autre chose.Il a attendu qu'ils avalaient bien pour rallumer la lumière et ils ont tout craché! :mdr


Médaille d'or:équipe numéro 9 en 2016(Kids United) Laughing
Médaille d'argent:équipe numéro 8 en 2016(Vianney) Very Happy
Médaille de bronze:équipe numéro 1 en 2016.(Amir)
Smile
avatar
Boyard44
Fan-Motivé(e)
Fan-Motivé(e)

Inscription : 06/10/2017
Messages : 98
Boyards : 155

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum